La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

Voeux de la section socialiste

Discours de Jérôme Decrock : 

IMG_4333«  Chers amis, chers camarades,

Merci à tous de votre présence et d’être aussi nombreux ce dimanche matin pour nos traditionnels vœux de la nouvelle année. Tout d’abord, je voudrait saluer nos amis des sections de Lorient, Lanester, Guidel, Languidic et Questembert, mais aussi à nos collègues partenaires et sympathisants de la commune. Je tiens aussi à remercier de sa présence notre camarade Maxime, premier fédéral du Morbihan et depuis peu conseiller régional. Maxime nous dira un mot tout à l’heure sur notre actualité des dernières semaines, et sans doute un retour sur les régionales.

Je veux également saluer Yves Péran et nos élus de l’opposition présents ce midi, et leur dire combien la section les soutien.

Je dois excuser plusieurs personnes qui n’ont pu être parmi nous : d’abord nos amis de la section socialiste d’Hennebont, avec qui nous avons réussi à nous réunir pour nos vœux respectifs le même jour à la même heure ! Egalement, Jean Michel le Boulanger, retenu à Brest dans le cadre de ses fonctions régionales ; Elisabeth Pedrono Jouneaux, secrétaire de section du Pays de Pontivy et conseillère régionale ; et enfin notre ami et voisin de circonscription, le député Gwendal Rouillard, s’étant déjà engagé par ailleurs.

L’année qui s’est terminée restera  malheureusement marquée par les événements tragiques de janvier et de novembre. Ces hommes ont choisi d’attaquer des journalistes, des dessinateurs, des personnes de confession juive, des Français. C’est bien notre société, nos valeurs et notre mode de vie qui a été la cible à deux reprises de terroristes. Face à ces actes, à ces horreurs, l’Etat et le gouvernement réagissent fermement :

-       aussi bien militairement par des frappes aériennes sur le territoire occupée par DAESH ;

-       que sur notre territoire avec l’Etat d’Urgence.

Alors, il est vrai que ces propositions, et notamment la déchéance de nationalité, suscitent le débat dans la société comme dans nos rangs.

Personne ne contestera que cette mesure n’a pas ambition à dissuader le passage à l’acte des terroristes. Il s’agit je le crois d’adopter une mesure symbolique face à ces actes de guerre contre notre pays.

Je comprends et je respecte celles et ceux qui s’opposent à cette mesure. Comme le Président de la République l’a dit lui même, c’est désormais au Parlement de prendre ses responsabilités, laissons donc nos parlementaires trancher la question. De notre côté, veillons à ne pas tomber dans des excès de langage, parfois même outranciers.

L’année 2015 a aussi été une année de consolidation de la croissance économique à 1,2% pour l’année.

Pas de triomphalisme bien entendu lorsque le chômage continue de progresser, mais il est satisfaisant de constater que les derniers mois de l’année montrent qu’il se stabilise.

Si aux vœux de 2014, mon prédécesseur, Yves Péran, rappelait la crise agro-alimentaire qui frappait alors la Bretagne, aujourd’hui je tiens à rappeler que les pertes d’emplois successives ont été rattrapées, et qu’aujourd’hui la situation va mieux.

La loi dite Macron, votée en août dernier, entre progressivement en action, et commence je n’en doutes pas à porter ses fruits. Pour autant, si le contexte économique s’améliore en 2015, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Le gouvernement s’attèle dors et déjà à poursuivre le redressement opéré depuis 2012 en réunissant les acteurs économiques pour amplifier son action.

La politique de l’emploi va connaître sans doute en 2016 un nouveau visage puisque désormais la Région détient la compétence emploi. En Bretagne, nous étions déjà très avancé sur la question à travers le développement de projets (polders de Brest par exemple), ou de formations (exemple : la Région lance une formation de scaphandrier pour répondre aux besoins). Nos élus vont donc pouvoir amplifier l’investissement de la Région sur le sujet, et c’est une bonne nouvelle.

2015 fut également une année électorale importante. Les électeurs ont eu à s’exprimer à deux reprises :

-       en mars pour les élections départementales.

J’en profite pour saluer nos candidats du canton présents et notamment Annie, trésorière de la section qui était suppléante sur la liste.

Si ces élections ne furent pas une victoire pour le Parti Socialiste, il faut toutefois noter les bons résultats obtenus sur le canton et surtout à Inzinzac Lochrist.

En effet, Laure et Régis, sur un canton qui penche sérieusement à droite (avec Guidel et Plouay), ont rassemblé plus de 38 % des voix au 2nd tour sur le canton, et plus de 57% des voix pour notre seule commune.

Cela démontre l’ancrage clairement de gauche de notre belle cité.

-       Cet ancrage s’est confirmé en décembre avec les régionales.

Cette fois-ci ce fut, grâce notamment à notre tête de liste Jean-Yves le Drian, une belle victoire !

Et une fois encore, Inzinzac-Lochrist a montré l’exemple : 61,94% des voix pour notre liste au 2nd tour.

Notre candidat, Jean Yves Le Drian et ses équipes ont par les discours, le programme et leur présence sur le terrain montré l’enracinement de la gauche socialiste en Bretagne. A Inzinzac-Lochrist, la section socialiste par son dynamisme, ses militants et sympathisants investis sur le terrain a su relayer leur message.

Je me réjouis de ces résultats très encourageants, faisant d’Inzinzac-Lochrist au premier tour la sixième commune offrant le meilleur score à la liste de Jean-Yves Le Drian  dans le Morbihan et l’une des premières (si ce n’est la première) au second tour. Clairement les habitants d’Inzinzac-Lochrist font d’abord et avant tout confiance aux socialistes, et de manière plus large à la gauche.

Je ne pourrais pas revenir sur l’année écoulée sans vous dire quelques mots sur la commune et la gestion de la majorité de Mme Nicolas, et il y aurait beaucoup à dire !

Mme Nicolas et son équipe semblent sans cap, sans vision politique. Ils naviguent à vue ! Nous ne pouvons que regretter que la « liste citoyenne » ait enterré la concertation et la participation des citoyens : les conseils de quartiers, lancés en 2008, ont été tout simplement supprimés. A leur place, Mme Nicolas a préféré rassembler ponctuellement quelques riverains sous une tente …

Aucun cap non plus en matière de finances. « Des économies », voilà le seul mot que le maire a à la bouche sur le sujet. Pourtant on peut s’interroger sur le bien fonder des dépenses consenties : plus de cent mille euros ont déjà été ainsi dépensés dans des études, qui avaient parfois déjà été faites par la précédente majorité.

Et s’il fallait encore montrer la différence avec la gestion communale de gauche, que dire des 3000€ de subvention à destination d’associations d’intérêt général qui ont été tout simplement supprimées …

IMG_4335Mais bien d’autres questions nous interrogent voir nous inquiètent. Quelle gestion de la pollution du site des Forges ? Alors que nous avions entrepris la réhabilitation et le traitement de cette pollution, Mme Nicolas a fait le choix de maintenir et d’accueillir des entreprises sur cette zone, sans tenir compte de l’impact sanitaire pour les employés …

Finalement, dans sa volonté de ne pas faire de nouvel emprunt (et se refusant par ailleurs à augmenter les impôts), la municipalité s’enferme dans une absence d’action, de projets, d’investissements. Cela montre bien l’absence totale de leur part de vision à moyen et long terme.

Même leurs propres propositions de 2014 n’en sont toujours pas à un début de commencement de mise en œuvre : maisons d’assistantes maternelles, maison médicale, nouvelle salle polyvalente…

Je pourrais comme ça parler très longtemps de la commune et la municipalité, mais je vais vous épargner cela !

L’année 2015 fut donc riche de travail, de réalisations. Nous, section socialiste, devons rebondir sur l’engouement crée aux régionales notamment pour nous développer encore davantage.

Cette nouvelle année devra être pour nous une année de travail pour préparer l’alternance pour Inzinzac-Lochrist car on ne peut pas laisser la commune à l’équipe actuelle. Ce travail sera celui des élus socialistes, communistes, non encartés et de la section PS … et de la section PS. Main dans la main.

Puisse 2016 nous offrir encore de belles occasions de nous retrouver, de militer, d’échanger et de débattre !

Mes meilleurs vœux à toutes et tous pour cette année 2016. »

Résultats des élections régionales

La commune d’Inzinzac-Lochrist ne dément pas sa mobilisation électorale, et cela élections après élections. Au premier tour des régionales, ce sont 2561 votants qui se sont exprimés (49,85% de participation) soit 80 voix de plus qu’en 2010 et 338 électeurs supplémentaires s’exprimant par rapport aux départementales de juin dernier.

 Les électeurs d’Inzinzac-Lochrist ont placé la liste portée par Jean-Yves Le Drian très largement en tête au premier tour avec 45,29 % des voix. Ce score est en net progrès par rapport aux élections régionales de 2010, où la liste socialiste rassemblait alors 41,68 % des voix. Ce sont donc 115 voix de plus par rapport aux dernières régionales qui ont soutenus Jean-Yves Le Drian et les socialistes en 2015. C’est un véritable plébiscite compte tenu du nombre de listes présentes au premier tour (11 listes).

Au second tour, le score ne se dément pas avec 61,94% des électeurs qui ont soutenu la liste de Jean-Yves Le Drian.

Notre candidat, Jean Yves Le Drian et ses équipes ont par les discours, le programme et leur présence sur le terrain montré l’enracinement de la gauche socialiste en Bretagne. A Inzinzac-Lochrist, la section socialiste par son dynamisme, ses militants et sympathisants investis sur le terrain a su relayer leur message.

Une fois encore, ces résultats démontrent un ancrage clairement à gauche de la commune, qui à l’exception des seules municipales de 2014 n’a cessée de voter socialiste en majorité depuis la Libération.

Je me réjouis de ces résultats très encourageant, faisant d’Inzinzac-Lochrist au premier tour la sixième commune offrant le meilleur score à la liste « Pour la Bretagne avec Jean-Yves Le Drian » dans le Morbihan et l’une des premières (si ce n’est la première) au second tour. Clairement les habitants d’Inzinzac-Lochrist font d’abord et avant tout confiance aux socialistes, et de manière plus large à la gauche. Ils reconnaissent le travail et l’investissement de la section pour la commune.

Merci encore aux électeurs qui ont soutenus notre liste aux élections régionales.

Tribune de l’opposition – Novembre 2015

Depuis septembre la location des salles communales par les associations a été rocambolesque. Pour rappel, la majorité a voté en juillet dernier une tarification des salles que nous avons dénoncé car financièrement pénalisante pour nos associations locales.
Dans les faits, et contre toute attente, certains se sont vus réclamer les tarifs prévus alors que d’autres en ont été tout simplement exonérés ou d’autorité réévalués à un tarif horaire de 15€/h et tout cela « au pied levé » !
Il y a là un problème d’égalité de traitement de nos associations, une insuffisance d’anticipation et de préparation de la part de la municipalité. Il ne suffit pas de voter des délibérations pour faire penser à un travail accompli. L’opposition attend qu’une réflexion plus sérieuse soit menée pour soutenir le dynamisme de la vie associative locale dans un esprit d’équité.
Aussi nous continuerons à demander qu’une définition de critères objectifs, réalistes et justes tant pour l’attribution des subventions que pour les participations financières demandées aux associations soit engagée.
Autre sujet,un appel d’offre pour la fourniture des repas de la cantine scolaire et le portage à domicile a été engagé par la majorité. Nous pourrions ainsi quitter la structure intercommunale d’aujourd’hui, service public de notre territoire .
Au vu du résultat de cette démarche, nous resterons attentifs à ce que notre commune privilégie toujours les filières courtes et l’économie locale tout en assurant des repas de qualité et entièrement Bio plusieurs fois par mois.
Vice-présidente de Lorient Agglomération, Mme le maire franchira-t-elle le pas en passant au privé ?
Se voulant transparente et désireuse de discussions axées plus sur le fond que sur la forme, mettra-t-elle en débat cette question dans une commission ou en conseil citoyen? Nous sommes bien loin des principes et des promesses annoncés.
Enfin, notre idéal démocratique a été attaqué cette année, néanmoins, dans ces instants ou nous nous devons tous de défendre nos valeurs républicaines, nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année. »

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=206

Communiqué de presse – Octobre 2015

La section socialiste de Lochrist exprime son soutien et toute sa solidarité aux élus de l’opposition au nom de tous ceux qui leur ont fait confiance aux élections municipales.

Depuis un peu plus d’un an, la nouvelle municipalité, menée par Armelle Nicolas et son équipe, ne semble développer aucune initiative, aucune ambition, ni aucun projet pour la commune. Où en est la réalisation des promesses de campagne ? Que fait la maire suite à la fermeture de plusieurs commerces de proximité ? Ses choix depuis un an portent atteinte au dynamisme de la commune. Ainsi l’abandon du projet de la ZAC des forges c’est faire le choix de maintenir des salariés dans des conditions de travail difficiles du fait de la pollution avérée du site. Mais c’est aussi freiner le développement de l’attractivité du commerce et du rayonnement  de notre commune sur le pays de Lorient. Dans le dossier de Kermat, Armelle Nicolas, si critique durant sa campagne, est aujourd’hui bien silencieuse.

En ce qui concerne les finances, les élus de la majorité ont manifesté contre la baisse des dotations budgétaires dernièrement. La section socialiste d’Inzinzac-Lochrist, sans en contester l’impact sur les budgets communaux, rappelle que cette baisse est progressive et s’inscrit dans le cadre des engagements européens de la France négociés au cours du mandat précédent par François Baroin, actuel président de l’AMF. Les partis de droite et du centre préconisent de surcroît des économies de 80 à 130 milliards d’euros contre les 50 milliards du plan actuel. Cette somme reste aujourd’hui réaliste, certes avec de gros efforts, mais en la rendant plus soutenable pour les collectivités locales en particulier celles qui bénéficient de la Dotation de Solidarité Rurale comme la nôtre.

Enfin, Armelle Nicolas oublie de dire que l’ancienne équipe municipale a transmis un héritage financier très sain. Cet héritage a d’ailleurs été loué par le rapporteur de l’audit financier (le cabinet : Ressources Consultant) qu’elle a elle-même mandaté.

Ces finances, elle les a reconnues saines en conseil municipal, en écrivant ensuite le contraire dans le « mot de la majorité » du dernier journal communal.

EST CE UN OUBLI ?

Des décisions choquantes concernant des baisses voire des suppressions  de subventions à certains organismes caritatifs (restos du cœur, secours populaire, foyer du collège Langevin par exemple) alors que d’autres dépenses sont votées pour soutenir des initiatives privées. Tout cela heurte les choix en faveur de la réduction des inégalités, valeurs auxquelles les socialistes tiennent.

L’un des derniers événements fut l’autorisation d’équiper le policier municipal d’une arme. Cette démarche qui interroge, qui n’a fait l’objet d’aucun débat, ne peut émaner que de la mairie. Nous demandons à ce que soit clairement affiché le rôle et les missions de proximité de notre policier municipal.

Nous socialistes nous assumons nos positions critiques envers cette municipalité aux intentions politiquement très surprenantes et nous nous tenons disponibles auprès de nos concitoyens à travers nos élus et nos membres sur le terrain ou sur internet. 

Section socialiste d’Inzinzac-Lochrist  – inzinzaclochrist.parti-socialiste.fr

Ouest-France du 25 avril 2015

« Des changements lents à se dessiner »
Inzinzac-Lochrist – OUEST-FRANCE du 25 Avril 2015

Le groupe d’opposition mené par Yves Péran, adjoint au maire PS dans l’ancienne municipalité, dresse un bilan bien terne de l’action menée depuis un an. Il le dit dans son bulletin d’avril.
« Notre volonté était bien de laisser l’équipe élue s’installer et ainsi permettre à la population d’observer d’elle-même ces changements, assure le groupe. Et les changements politiques communaux et une vision d’avenir de notre commune sont lents à se dessiner ».
Les élus minoritaires admettent que le contexte financier est bien là et qu’il n’est pas question de l’occulter.
Cependant, « plutôt que de remettre de l’argent dans des études qui ont par ailleurs été faites sur des dossiers comme la zone des Forges ou la petite enfance pour ne citer qu’eux, de nouvelles propositions concrètes et politiques étaient attendues…

La création de maisons d’assistantes maternelles de leur programme n’est toujours pas
d’actualité.

La maison médicale non plus.

Qu’en est-il de l’aménagement de la Charpenterie, de la future salle polyvalente… et du nouvel Ehpad ? »

Concernant le dossier de la zone des forges, le groupe s’inquiète de son devenir « face à la volonté de la nouvelle municipalité d’y installer des activités industrielles. Cette zone est polluée. Nous avions mis en oeuvre la réhabilitation de ce site et le traitement de cette pollution en y installant des logements et des commerces…

Si la municipalité souhaite à tout prix conserver et accueillir les entreprises sur cette zone, il faudra qu’elle prenne en compte l’impact environnemental et sanitaire pour que les employés puissent exercer leurs métiers dans les meilleures conditions. »

Le groupe estime enfin que les conditions d’un débat entre l’opposition et la majorité ne sont pas réunies. « Notre expression en conseil municipal se trouve muselée par une attitude autoritaire du maire s’employant à clore les semblants de débat qu’elle veut bien accepter en conseil. »

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=162

Tribune de l’opposition – Mars 2015

Un an que la majorité municipale est aux commandes et de nombreux signaux forts d’appropriation exclusive du pouvoir par cette équipe sont envoyés à la population.
En effet, si tout au long de l’année il a été dit et redit que la concertation et la participation des citoyens étaient au cœur de leurs préoccupations, qu’est-ce qui a été réellement fait et officialisé ? Rien !
Que sont devenus les conseils de quartiers, instances de débats et de construction de projets collectifs ? Abandonnés sans autres propositions et ce, malgré les demandes répétées du groupe d’opposition !!
Au lieu de cela, Madame le Maire et son équipe ont préféré rassembler quelques riverains sur des projets restreints et parcellaires, et qui, somme toute, ne concernent que des intérêts très localisés.
Voila une manière de générer de l’ostracisme et favoriser l’individualisme au détriment du collectif malgré toute la bonne volonté participative de nos concitoyens. Certes, une démarche dite «d’ateliers d’échanges» est en cours dans le cadre du Plan de Mobilité Durable mais qui en est le pilote ? La municipalité et ses administrés ou un cabinet d’étude bardé qui s’efforcera de faire passer ses propres conclusions ? Là où on attendait une réelle posture politique d’une équipe dite « collectif citoyen » nous ne voyons qu’un simulacre de concertation, une vertueuse démagogie qui ne leurrera pas indéfiniment la population.
Sur le budget primitif 2015, nous nous interrogeons sur la signification des actes posés. A l’heure où toutes les collectivités sont soucieuses de gérer au mieux les deniers publics et sous prétexte du droit qui est le leur, ils se garantissent une retraite d’Elu plus confortable sur l’argent du contribuable.
Là encore, où l’on attendait une posture politique responsable et solidaire d’un effort commun nous ne voyons qu’une volonté de se servir en premier au nez et à la barbe des citoyens. Et nous ne revenons pas sur le montant des indemnités votées par eux en début de mandat que nous avons dû faire annuler par la préfecture suite à des irrégularités d’attributions.
Bien d’autres questions nous taraudent. Quid de la pollution du site des Forges ? Quid des promesses autour du site de Kermat ? Quelle position de nos élus de Lorient Agglomération sur le nouveau site de concassage de Caudan ? Quelle politique de construction de logements sociaux est envisagée ?…..Une équipe en place doit pouvoir anticiper et préparer l’avenir et ne pas montrer de frilosité à en parler à en débattre et à agir.
Là où la gauche pense projets structurants et bien vivre ensemble, la municipalité ne pense qu’à son image et son statut d’élu.

Yves Péran, Francette Chauloux, Pascal Le Bourlout, Annick Haurant, Christian Le Bourdonnec, Catherine Le Toullec

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=105