La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist
La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

Journal de campagne de Clément n°3

Contribution de Clément Mauvais.

Toutes les infos de la campagne de Philippe Noguès :

– un site internet : www.pnogues.fr

– des réunions publiques et trois banquets républicain :

Dates réunions publiques

– un document de campagne (bientôt disponible ici)

– une permanence mobile (les dates et lieux des présences sur le site ici)

– une adresse mail, pour toutes vos questions et renseignements :philippe.nogues56@gmail.com

 http://clementmauvais.fr/?p=146

Journal de campagne de Clément n°2

 Contribution de Clément Mauvais.

Un campagne s’achève, par une victoire, celle du changement, avec l’élection deFrançois Hollande à la présidence de la République.

Et une autre commence … Celles des élections législatives.

Car un Président sans majorité parlementaire, c’est un Président impuissant. Les citoyens français ont voulus le changement, alors il faut donner à François Hollande une majorité pour gouverner !

Sur cette 6ème circonscription du Morbihan (Hennebont-Gourin), Philippe Noguès, le candidat du Parti Socialiste, a lancé la campagne des législatives.

Dès ce dimanche matin, sur la place Foch à Hennebont, une centaine de citoyens et élus sont venus l’écouter et découvrir la « permanence mobile », qui arpentera avec lui et son équipe la circonscription.

http://clementmauvais.fr/?p=142

6 mai 2012, la Victoire

Contribution de Jérôme Decrock.

51,62%. C’est le score obtenu par François Hollande à l’issue du second tour de l’élection présidentielle du 6 mai 2012, face à Nicolas Sarkozy. Il s’agit là d’un moment historique, d’un instant à jamais gravé dans nos mémoires, de manière collective, comme étant l’instant T, le moment où François Mitterrand a perdu son statut « d’exception de la Ve République » par le vote des français, qui ont portés François Hollande à la présidence.

Le 7e président de la République Française de la Ve République entrera en fonction le 15 mai prochain, à l’issue d’une passation de pouvoirs à l’Elysée. Il aura alors la lourde tache de diriger, de réformer le pays, de réussir son mandat, de ne pas décevoir les français. Mais, seul il ne pourra y arriver, il aura besoin de députés du Parti Socialiste, et de gauche, d’alliés du centre, etc… Pour ce faire, c’est vous qui avez les cartes en mains ! Lors des élections législatives, les 10 et 17 juin 2012, nous devons donner une majorité à notre nouveau président, pour lui permettre de réaliser son programme, pour lui permettre de mener le pays pendant 5 ans.

Le seul vote qui permettra d’offrir à François Hollande sa majorité, qui permettra au gouvernement, avec l’appui de l’Assemblée Nationale, du Sénat de réussir le changement, ce seul vote, c’est le vote pour les candidats et les candidates investis et soutenus par le Parti Socialiste. Ne vous laissez pas abuser par les candidats « divers gauche », ou « socialistes de coeur » mais qui n’ont pas le soutien du Parti Socialiste, car ce n’est pas eux qui permettront à François Hollande, et à son futur gouvernement de réformer, de mener les combats politiques à venir, de relancer l’économie, etc …

Le 10 et le 17 juin, je donne une majorité au président Hollande, je vote pour les candidats du Parti Socialiste !

http://decrockjerome.fr/2012/05/07/6-mai-2012-la-victoire/#more-563

Ici aussi le changement passe d’abord par la victoire de François Hollande

Candidat du Parti Socialiste aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains, je consacre aujourd’hui l’essentiel de mon temps disponible à défendre la candidature de François Hollande. Parce que, j’en suis persuadé, aucun autre candidat, aussi brillant soit-il, n’est en mesure de battre le président sortant.

Si nous voulons changer le destin de notre pays, et surtout si nous voulons le faire de manière durable, crédible, nous devons avoir un projet qui puisse se confronter aux réalités du monde d’aujourd’hui. Ce projet nous l’avons, c’est celui de François Hollande : ambitieux, crédible et empreint de justice sociale. La feuille de route est claire. Du 6 mai à la fin du mois de juin, les mesures les plus urgentes seront prises par décret : retour à la retraite à 60 ans pour tous ceux qui ont le nombre d’annuités requises, augmentation de l’allocation de rentrée scolaire de 25 %, blocage du prix de l’essence, arrêt de la RGPP etc… Du 3 juillet au 2 aout les nouveaux députés élus seront convoqués en session extraordinaire du parlement pour légiférer immédiatement sur une partie des grandes décisions annoncées : finances publiques, réforme fiscale, suppression de la TVA Sarkozy, réexamen des conditions concrètes de la rentrée scolaire 2012, etc…Ensuite d’aout 2012 à juin 2013, toutes les autres réformes structurelles seront engagées pour qu’au terme de la première année du quinquennat le changement de notre modèle de développement soit clairement et durablement visible ! (plus de détail :http://francoishollande.fr/premiere-annee-changement-programme-hollande/)..

Malheureusement, pendant ce temps, je vois s’agiter, dans la seule optique des élections législatives, des candidats qui se proclament « divers gauche », ou «  en dehors des partis »….comme si l’appartenance à un parti politique pouvait apparaître comme une faiblesse. Bien sûr, tout n’y est pas parfait, et même des dérapages peuvent arriver …mais les partis politiques sont des rouages essentiels de la démocratie et les pays où ils n’existent pas sont rarement des modèles à suivre !!

Sans victoire de François Hollande aux élections présidentielles, la circonscription aurait toutes les (mal)chances de rester à droite ! C’est ensuite qu’il aura besoin d’une majorité parlementaire forte, sur laquelle il pourra compter…Il y a un temps pour chaque combat. Je n’ai aujourd’hui qu’un seul but : porter « notre » projet…parce que si François hollande est le leader, qu’avec plus de 3 millions de Français nous nous sommes choisi, son projet est bien maintenant le « notre » !

Après le 6 mai et son élection, viendra le temps des législatives. Avec Anne Troalen, ma coéquipière, nous serons présents sur toute la circonscription et nous irons à la rencontre de ses habitants. Depuis plusieurs mois, nous avons travaillé à des solutions, des initiatives nouvelles. Salarié, délégué syndical, j’évolue quotidiennement dans ce qu’on nomme souvent la « société civile ». Les problématiques du monde du travail je les connais, celles du territoire je m’y intéresse depuis très longtemps. Le rôle du député, et son rapport avec les citoyens, j’en ai une conception claire que je détaillerai…mais je ne mélange pas les genres. Mon devoir aujourd’hui est de tout faire pour le changement, et c’est bien ce à quoi je m’attache ! Je suis le candidat du parti Socialiste et j’en suis fier !…même si j’ai bien conscience, et l’Appel que j’ai lancé dès le mois de janvier en témoigne, qu’il sera indispensable, pour gagner, de rassembler au delà des partis !

 

Philippe Noguès

Appel à un rassemblement pour un changement en 2012

Depuis 5 années, la France est aux mains d’une droite antisociale comme nous n’en avions pas connu depuis fort longtemps, et le résultat de cette politique s’affiche clairement : échec sur l’emploi, échec sur les finances publiques, réformes socialement injustes, oubli de l’environnement, échec sur l’éducation…et même sur l’insécurité que le président sortant exploite et instrumentalise pourtant depuis plus de 10 ans ! Le bilan de Nicolas Sarkozy, qui va laisser la France et les Français exsangues en mai prochain, est exécrable. Il le sait lui qui ne trouve plus d’autre solution que la dramatisation à outrance… alors qu’il est le principal responsable de la situation ! Ses arguments auraient été autrement recevables si la politique qu’il a menée au cours de ces dernières années avait été cohérente! Mais si personne ne conteste la conjoncture difficile dans laquelle nous nous trouvons, même la Cour des comptes attribue 1/3 des déficits à la crise et les 2/3 restants aux mesures gouvernementales, et notamment au fameux paquet fiscal de l’été 2007. Et cette politique de classe, elle n’a été possible que grâce au soutien de l’ensemble des députés de droite, il faudra aussi s’en souvenir !

Les élections présidentielles et législatives de cette année 2012 vont nous offrir l’opportunité d’un véritable changement. François Hollande apparaît comme le candidat le plus à même d’incarner ce renouvellement. J’ai la ferme volonté de mettre toutes mes forces au service de son élection à la présidence de la république et de contribuer à lui apporter ensuite la majorité parlementaire forte dont il aura besoin.

Je suis le candidat du Parti Socialiste sur la 6ème circonscription du Morbihan, mais j’ai bien conscience qu’il nous faudra rassembler bien au-delà d’un simple parti, au-delà même des partis, pour battre la droite ! A gauche nous aurons naturellement plusieurs candidats aux premiers tours des présidentielles comme des législatives, et c’est normal ! Mais nous n’avons pas le droit ensuite de laisser passer cette chance de donner à notre pays, et localement à notre circonscription, un autre modèle de développement pour remplacer celui, tout libéral, qui, manifestement, ne fonctionne plus !

Avec ma coéquipière, Anne Troalen, et le soutien de nombreux élus et électeurs de gauche, je lance aujourd’hui, un appel à un véritable rassemblement citoyen pour une victoire de la gauche en 2012. Au second tour des présidentielles comme des législatives, tous ceux qui souhaitent le changement devront se retrouver, naturellement et sans ambiguïté, pour dire non à la politique de M. Sarkozy et pour donner à notre pays un autre horizon, une autre chance. C’est cette dynamique citoyenne que je veux porter avec vous. Rejoignez-nous dès à présent pour préparer cette victoire du changement !

Philippe Noguès

François Hollande, candidat du changement

Contribution de Jérôme Decrock.
François Hollande était l’invité samedi 17 mars sur TF1 au 20h.

Le candidat s’est exprimé au sujet des diverses attaques que Nicolas Sarkozy lui a lancées, et a accusé le candidat sortant de présenter le « visage de l’outrance », faute de pouvoir s’appuyer sur son bilan. Il a déclaré que Nicolas Sarkozy était « dans un combat qui relève de la fuite en avant ».

« Je ne suis pas dans l’anti-sarkozysme, c’est le candidat-sortant qui devient, si je puis dire, un anti-Hollande » a t-il ajouté.

 Regardez son intervention :

 

Lancement comité de soutien à François Hollande

Contribution de Philippe Noguès

« Chers(e)s ami(e)s, bonsoir,

Comment vous dire le plaisir de vous voir aussi nombreux ce soir ? Beaucoup  d’entre vous ont fait de la route, des kilomètres pour être là ce soir. Pour la plupart vous étiez déjà là le 28 janvier dernier à Inzinzac-Lochrist à l’occasion d’un lancement de campagne qui nous avait déjà permis de sentir cet élan, cette dynamique que nous devons maintenant faire perdurer jusqu’à la victoire. Et cette dynamique, elle est là justement devant moi, sur les chaises ou debout derrière, cette  dynamique c’est vous ! C’est grâce à vous que nous allons gagner au mois de mai, et ensuite au mois de juin !Candidat aux élections législatives au nom du PS français, je serai le porte-parole de FH sur la 6èmecirconscription !

Cette soirée n’a qu’un seul but, un seul objectif : que chacun, que chacune d’entre vous, trouve sa place dans cette aventure formidable que nous allons vivre dans les semaines qui viennent !

Alors j’ai envie de commencer mon intervention comme je l’avais fini le 28 janvier dernier…comme si on reprenait simplement le fil de l’histoire, le fil d’un discours que nous allons dérouler ensemble jusqu’au 22 avril, puis jusqu’au 6 mai ..et même ensuite jusqu’au 17 juin !

Et j’avais fini mon discours en citant Obama : le fameux « Yes we can ! Oui, nous le pouvons » mais comme je vous l’ai dit ce jour-là, « Nous, nous disons « oui, nous le pouvons », mais surtout, « oui, nous le ferons ! » Maintenir la dynamique et gagner les présidentielles d’abord et les législatives ensuite !

Nous sommes entrés dans une période dure, prévisible mais dure ! La droite est inquiète, la droite est un peu angoissée. Et elle l’est même au niveau européen, semblerait-il ! Puisque c’est le Spiegel  qui sortait une information dimanche dernier annonçant que…Mme Merkel et ses acolytes, italiens, espagnols, anglais, tous des gouvernements extrêmement « volontaires »…dans le « libéralisme »…. boycottait François Hollande… C’est-à-dire qu’ils auraient tout fait pour essayer de ne pas le recevoir ! Alors il y a bien eu depuis quelques démentis assez mous, mais quand même …personne n’avait imaginé cette panique qui semble avoir envahi les esprits conservateurs. Ceci dit, qu’ils continuent sur cette pente, les Français apprécieront et ils seront les seuls à décider en mai prochain !

(suite…)

François Hollande à Brest

François Hollande et Philippe Noguès

François Hollande et Philippe Noguès

François Hollande était à Brest ce lundi 30 janvier 2012. Après avoir visité l’Ile Longue et rencontré les salariés de la Sobrena, il était au Penfeld pour une rencontre publique, devant plus de 3 000 personnes.

Retrouvez le discours de François Hollande à Brest – Le site de François Hollande

Le Morbihan avec François Hollande

Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional de Bretagne, Anne Troalen, François Hollande, Philippe Noguès, Nathalie Le Magueresse

http://pnogues.fr/2012/01/31/francois-hollande-a-brest/

L’énergie du changement pour 2012

Contribution de Jérôme Decrock

Et bien voilà, depuis le 13 juillet 2011, le dépôt des candidatures pour la primaire est clos. Ils seront donc six à proposer leur candidature aux électeurs lors des primaires. Il est venu le temps, pour tous, de s’interroger sur la personnalité et ses idées qui nous semble le plus convainquant et crédible, et que l’on souhaite voir concourir en 2012 pour les plus hautes fonctions.

Après les coups de tonnerre New Yorkais des mois de Mai et Juillet derniers, la situation politique a évidemment changée, et cela a bouleversé le cadre de la primaire. Mais, quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui le temps du débat et des discussions pour que les millions de français, qui peuvent participer en octobre aux primaires, puissent dire, lors du vote, quel candidat ou quelle candidate est le ou la meilleure pour, non seulement faire face à Nicolas Sarkozy et à la droite en 2012, mais aussi pour gouverner ce pays, et le remettre sur pied.

Plutôt que d’un président normal, ou d’une présidente solide, je préfère un « président vrai ». On ne peut plus faire des promesses idéologiques intenables, car les français ne les prendront pas au sérieux. Ces français ne demandent pas du rêve, mais du vrai. Ils veulent de vraies propositions crédibles, et justes.

Pour moi, c’est Manuel Valls qui, non seulement est le plus proche de Dominique Strauss Kahn idéologiquement parmi les candidats, mais il est le seul à tenir un vrai discours de vérité, quitte à fâcher certains de ces amis politiques, qui finiront, j’en suis sur, par le rejoindre, comme ils l’ont déjà fait sur le thème de la sécurité par exemple. (suite…)

Martine Aubry, pour redonner un futur à notre pays !

Contribution de Philippe Noguès

Cette fois-ci, nous y sommes ! Depuis le temps qu’on en parlait, les primaires sont enfin lancées. Et c’est peu de dire que l’accouchement ne s’est pas tout à fait déroulé comme beaucoup l’avait envisagé !

Quoiqu’il en soit la première étape est d’ores et déjà franchie et tous les candidats sont maintenant en lice. C’est tout le peuple de gauche, et peut-être plus largement des millions de citoyens qui souhaitent une autre politique pour la France, qui vont, pour la première fois, pouvoir choisir leur champion(ne)…

Nous avons six candidats, tous respectables. Chacun d’entre nous va devoir se déterminer sereinement, en veillant à conserver au maximum son libre arbitre face aux pressions médiatiques de toutes sortes, et surtout sans agressivité, pour ne pas insulter l’avenir. Ne nous le cachons pas, il y aura forcément des tensions. Le nier serait fuir la réalité ! Mais tous, nous devrons, le 16 octobre au soir, nous regrouper derrière celui ou celle qui aura su se montrer le ou la plus convainquant(e).

Le choix que nous allons faire va engager l’avenir. Pour ma part, j’ai décidé, assez naturellement, dans la logique de mes engagements précédents, et pour des raisons objectives, de soutenir la candidature de Martine Aubry.

Parce qu’elle m’apparaît, à la lumière de ses convictions et de ses compétences, la plus à même de porter ce changement que nous revendiquons à travers notre projet, la plus à même de faire gagner, et de faire concrètement exister, la gauche en 2012. (suite…)