La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist
La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

Tribune de l’opposition – Novembre 2015

Depuis septembre la location des salles communales par les associations a été rocambolesque. Pour rappel, la majorité a voté en juillet dernier une tarification des salles que nous avons dénoncé car financièrement pénalisante pour nos associations locales.
Dans les faits, et contre toute attente, certains se sont vus réclamer les tarifs prévus alors que d’autres en ont été tout simplement exonérés ou d’autorité réévalués à un tarif horaire de 15€/h et tout cela « au pied levé » !
Il y a là un problème d’égalité de traitement de nos associations, une insuffisance d’anticipation et de préparation de la part de la municipalité. Il ne suffit pas de voter des délibérations pour faire penser à un travail accompli. L’opposition attend qu’une réflexion plus sérieuse soit menée pour soutenir le dynamisme de la vie associative locale dans un esprit d’équité.
Aussi nous continuerons à demander qu’une définition de critères objectifs, réalistes et justes tant pour l’attribution des subventions que pour les participations financières demandées aux associations soit engagée.
Autre sujet,un appel d’offre pour la fourniture des repas de la cantine scolaire et le portage à domicile a été engagé par la majorité. Nous pourrions ainsi quitter la structure intercommunale d’aujourd’hui, service public de notre territoire .
Au vu du résultat de cette démarche, nous resterons attentifs à ce que notre commune privilégie toujours les filières courtes et l’économie locale tout en assurant des repas de qualité et entièrement Bio plusieurs fois par mois.
Vice-présidente de Lorient Agglomération, Mme le maire franchira-t-elle le pas en passant au privé ?
Se voulant transparente et désireuse de discussions axées plus sur le fond que sur la forme, mettra-t-elle en débat cette question dans une commission ou en conseil citoyen? Nous sommes bien loin des principes et des promesses annoncés.
Enfin, notre idéal démocratique a été attaqué cette année, néanmoins, dans ces instants ou nous nous devons tous de défendre nos valeurs républicaines, nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année. »

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=206

Ouest-France du 25 avril 2015

« Des changements lents à se dessiner »
Inzinzac-Lochrist – OUEST-FRANCE du 25 Avril 2015

Le groupe d’opposition mené par Yves Péran, adjoint au maire PS dans l’ancienne municipalité, dresse un bilan bien terne de l’action menée depuis un an. Il le dit dans son bulletin d’avril.
« Notre volonté était bien de laisser l’équipe élue s’installer et ainsi permettre à la population d’observer d’elle-même ces changements, assure le groupe. Et les changements politiques communaux et une vision d’avenir de notre commune sont lents à se dessiner ».
Les élus minoritaires admettent que le contexte financier est bien là et qu’il n’est pas question de l’occulter.
Cependant, « plutôt que de remettre de l’argent dans des études qui ont par ailleurs été faites sur des dossiers comme la zone des Forges ou la petite enfance pour ne citer qu’eux, de nouvelles propositions concrètes et politiques étaient attendues…

La création de maisons d’assistantes maternelles de leur programme n’est toujours pas
d’actualité.

La maison médicale non plus.

Qu’en est-il de l’aménagement de la Charpenterie, de la future salle polyvalente… et du nouvel Ehpad ? »

Concernant le dossier de la zone des forges, le groupe s’inquiète de son devenir « face à la volonté de la nouvelle municipalité d’y installer des activités industrielles. Cette zone est polluée. Nous avions mis en oeuvre la réhabilitation de ce site et le traitement de cette pollution en y installant des logements et des commerces…

Si la municipalité souhaite à tout prix conserver et accueillir les entreprises sur cette zone, il faudra qu’elle prenne en compte l’impact environnemental et sanitaire pour que les employés puissent exercer leurs métiers dans les meilleures conditions. »

Le groupe estime enfin que les conditions d’un débat entre l’opposition et la majorité ne sont pas réunies. « Notre expression en conseil municipal se trouve muselée par une attitude autoritaire du maire s’employant à clore les semblants de débat qu’elle veut bien accepter en conseil. »

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=162

Tribune de l’opposition – Mars 2015

Un an que la majorité municipale est aux commandes et de nombreux signaux forts d’appropriation exclusive du pouvoir par cette équipe sont envoyés à la population.
En effet, si tout au long de l’année il a été dit et redit que la concertation et la participation des citoyens étaient au cœur de leurs préoccupations, qu’est-ce qui a été réellement fait et officialisé ? Rien !
Que sont devenus les conseils de quartiers, instances de débats et de construction de projets collectifs ? Abandonnés sans autres propositions et ce, malgré les demandes répétées du groupe d’opposition !!
Au lieu de cela, Madame le Maire et son équipe ont préféré rassembler quelques riverains sur des projets restreints et parcellaires, et qui, somme toute, ne concernent que des intérêts très localisés.
Voila une manière de générer de l’ostracisme et favoriser l’individualisme au détriment du collectif malgré toute la bonne volonté participative de nos concitoyens. Certes, une démarche dite «d’ateliers d’échanges» est en cours dans le cadre du Plan de Mobilité Durable mais qui en est le pilote ? La municipalité et ses administrés ou un cabinet d’étude bardé qui s’efforcera de faire passer ses propres conclusions ? Là où on attendait une réelle posture politique d’une équipe dite « collectif citoyen » nous ne voyons qu’un simulacre de concertation, une vertueuse démagogie qui ne leurrera pas indéfiniment la population.
Sur le budget primitif 2015, nous nous interrogeons sur la signification des actes posés. A l’heure où toutes les collectivités sont soucieuses de gérer au mieux les deniers publics et sous prétexte du droit qui est le leur, ils se garantissent une retraite d’Elu plus confortable sur l’argent du contribuable.
Là encore, où l’on attendait une posture politique responsable et solidaire d’un effort commun nous ne voyons qu’une volonté de se servir en premier au nez et à la barbe des citoyens. Et nous ne revenons pas sur le montant des indemnités votées par eux en début de mandat que nous avons dû faire annuler par la préfecture suite à des irrégularités d’attributions.
Bien d’autres questions nous taraudent. Quid de la pollution du site des Forges ? Quid des promesses autour du site de Kermat ? Quelle position de nos élus de Lorient Agglomération sur le nouveau site de concassage de Caudan ? Quelle politique de construction de logements sociaux est envisagée ?…..Une équipe en place doit pouvoir anticiper et préparer l’avenir et ne pas montrer de frilosité à en parler à en débattre et à agir.
Là où la gauche pense projets structurants et bien vivre ensemble, la municipalité ne pense qu’à son image et son statut d’élu.

Yves Péran, Francette Chauloux, Pascal Le Bourlout, Annick Haurant, Christian Le Bourdonnec, Catherine Le Toullec

Article original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=105

Tribune de l’opposition – Novembre 2014

Après les quelques mois d’installation de la nouvelle équipe, nous nous devons de dénoncer certains propos et d’apporter quelques éléments d’information complémentaires. Nous ne pouvons laisser dire n’importe quoi. Le taux d’endettement de 1195 € par habitant n’est pas aussi catastrophique que veux bien l’affirmer madame le maire. Si elle prenait la peine de le comparer à des communes de même envergure sur le département et l’agglomération, elle découvrirait se trouver dans la moyenne.

Madame le maire devrait plutôt se satisfaire de la transmission par l’ancienne équipe d’un héritage financier sain. La qualité de la gestion précédente et des choix financiers opportuns ont contribué à développer l’attractivité de notre commune par de nombreux services à la population.

Le rapporteur de l’audit financier mandaté par elle même a même loué cet héritage financier et la capacité de désendettement de la commune qui permettra à celle-ci de ne pas se retrouver en déficit face aux nombreuses contraintes financières imposées.

Pour rappel également, les charges en personnel sont plus proches des 55% que des 60 annoncés, un arrondi facile quand on veut faire croire à une situation pire qu’elle ne l’est réellement. Des choix politiques des équipes précédentes ont permis par ces emplois, l’accès à la population aux nombreux services actuels enfance-jeunesse, culture, scolaires, social, travaux…. Des choix qui ont permis d’éviter un recours au privé qui au final coute souvent plus cher.

Pour information la nouvelle équipe a souhaité en conseil municipal d’avril dernier, indemniser l’ensemble de sa liste majoritaire, sous prétexte qu’eux seuls travaillaient en commissions. Une décision déclarée non conforme à la législation par monsieur le Sous-Préfet car ne reposant pas sur des critères objectifs. Il leur a donc fallu revoir la répartition des indemnités.

Et alors que l’on a pu observer dans beaucoup de communes voisines que les équipes faisaient le choix de diminuer leurs indemnités, on peut déplorer l’augmentation que se sont octroyés les membres de l’équipe de madame le maire. Montrer l’exemple chez nous aurait été bien vu dans ce contexte difficile, dommage !

Nous revendiquons sans intérêts financiers quelconques notre présence en commissions, en conseil municipal et sommes à votre écoute.

Notre engagement sera toujours politique, collectif, démocratique, citoyen et de gauche.

Yves Péran, Francette Chauloux, Pascal Le Bourlout, Annick Haurant, Christian Le Bourdonnec, Catherine Le Toullec

 Article Original : http://oppositioninzinzaclochrist.fr/?p=1

Rentrée politique aux Universités d’Été du PS

Programme des Universités d’été du PS et du MJS à La Rochelle

 

Les 23, 24 et 25 août se tiendront les Universités d’été du PS à l’Espace Encan, à La Rochelle.

Découvrez dès maintenant le programme de ces trois jours de débats.

Sur chaque atelier inscrit au programme, cliquez sur la vignette « Plus d’infos », vous pourrez envoyer vos questions à l’animateur de l’atelier et enrichir les débats de vos réactions.

Le programme de l’Université d’été (susceptible de changer) (suite…)

Fête de la rose 2013 : Le programme

Comme chaque année depuis plus de trente ans, la section locale du Parti Socialiste, aidée de la fédération, organise la fête de la rose le 1er mai.

Nouveauté dans cette édition 2013, nous proposons, en ouverture de cette rencontre annuelle, un temps de réflexion et d’échange sur la question de la santé au travail, avec deux intervenants spécialistes de cet enjeu : Michel PETITOT et Patrice BRISSON – 16h00

Les interventions politiques se dérouleront notamment en présence de deux invités extérieurs : Jean-Jacques URVOAS – Député du Finistère, président de la commission des Lois à l’Assemblée nationale et Michaël QUERNEZ – Nouveau président du BREIS, l’Union régionale du PS – 17h30

Vers 19h00, nous nous retrouverons autour d’un apéritif précédent le repas (10€ – réservations sur place).

Une sonnette d’alarme pour l’union monétaire

De la nécessité d’un gouvernement économique
européen, par Jacques Delors

L’affaire grecque met à l’épreuve la solidarité entre les pays membres de l’Union économique et monétaire (UEM), mais, plus encore, elle illustre les lacunes de celle-ci. Lors du bilan des 10 ans de l’euro, j’avais rappelé, une fois de plus, que la monnaie européenne protège les pays membres, mais ne les stimule pas. Bien plus, elle les protège même de leurs bêtises. Pourquoi en est-il ainsi ? Pour répondre, il n’est pas inutile de revenir en arrière.

En 1988, dans une de ces rares périodes d’euphorie qu’a connue l’Union européenne, le Conseil européen décide de mettre à l’étude la monnaie unique. Il me demande à cette fin de présider un comité composé des gouverneurs de banques centrales et de personnalités qualifiées. Ce rapport est adopté en juin 1989 par le Conseil européen. Il expose les conditions, les étapes et les structures d’une UEM. Il consacre plus de place à l’économique qu’au monétaire. Ainsi, la partie économique devrait comprendre quatre éléments fondamentaux : le marché unique, une politique de concurrence, des politiques communes visant à l’ajustement structurel et le développement régional, une coordination des politiques économiques comprenant des règles budgétaires contraignantes. (suite…)

Les 3 forums de la rénovation: solidarité, mondialisation, citoyenneté

Participez à la rénovation du Parti socialiste !
Militant, syndicaliste, universitaire ou tout simplement citoyen, le Parti socialiste vous invite à vous pencher vous aussi sur la rénovation du parti. Pour ce faire, trois grands forums seront mis en place dès la rentrée. De l’avenir de la solidarité, en passant par la citoyenneté, jusqu’à la mondialisation, tous les thèmes de la vie politique seront abordés.
François Hollande précise ici les questions qu’il faudra creuser, et auxquelles il faudra répondre, lors de ce grand débat national.

Forum de la rénovation : Avenir de la solidarité
envoyé par PartiSocialiste

Forum de la rénovation: la mondialisation
envoyé par PartiSocialiste

Forum de la rénovation : la citoyenneté dans la nation
envoyé par PartiSocialiste

Rénover les concepts, mais aussi les comportements !

Contribution de Philippe Noguès

Les échéances électorales sont maintenant derrière nous….pour cette année au moins(!)….. mais le combat politique continue. C’est un travail de fond que nous allons mener, dans les semaines et les mois à venir, pour remettre en perspective nos propositions face aux défis du monde d’aujourd’hui, et…de celui de demain !

Nos valeurs restent les mêmes, de justice sociale, d’égalité, de solidarité, de liberté..Mais nous allons devoir les confronter, les adapter, à de nouvelles conceptions de la vie commune, où l’individu refuse de disparaître au profit de la collectivité, où le citoyen attend autre chose que des discours, où il revendique le droit de savoir, le droit de participer.

(suite…)