La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist
La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

Communiqué de presse – Octobre 2015

La section socialiste de Lochrist exprime son soutien et toute sa solidarité aux élus de l’opposition au nom de tous ceux qui leur ont fait confiance aux élections municipales.

Depuis un peu plus d’un an, la nouvelle municipalité, menée par Armelle Nicolas et son équipe, ne semble développer aucune initiative, aucune ambition, ni aucun projet pour la commune. Où en est la réalisation des promesses de campagne ? Que fait la maire suite à la fermeture de plusieurs commerces de proximité ? Ses choix depuis un an portent atteinte au dynamisme de la commune. Ainsi l’abandon du projet de la ZAC des forges c’est faire le choix de maintenir des salariés dans des conditions de travail difficiles du fait de la pollution avérée du site. Mais c’est aussi freiner le développement de l’attractivité du commerce et du rayonnement  de notre commune sur le pays de Lorient. Dans le dossier de Kermat, Armelle Nicolas, si critique durant sa campagne, est aujourd’hui bien silencieuse.

En ce qui concerne les finances, les élus de la majorité ont manifesté contre la baisse des dotations budgétaires dernièrement. La section socialiste d’Inzinzac-Lochrist, sans en contester l’impact sur les budgets communaux, rappelle que cette baisse est progressive et s’inscrit dans le cadre des engagements européens de la France négociés au cours du mandat précédent par François Baroin, actuel président de l’AMF. Les partis de droite et du centre préconisent de surcroît des économies de 80 à 130 milliards d’euros contre les 50 milliards du plan actuel. Cette somme reste aujourd’hui réaliste, certes avec de gros efforts, mais en la rendant plus soutenable pour les collectivités locales en particulier celles qui bénéficient de la Dotation de Solidarité Rurale comme la nôtre.

Enfin, Armelle Nicolas oublie de dire que l’ancienne équipe municipale a transmis un héritage financier très sain. Cet héritage a d’ailleurs été loué par le rapporteur de l’audit financier (le cabinet : Ressources Consultant) qu’elle a elle-même mandaté.

Ces finances, elle les a reconnues saines en conseil municipal, en écrivant ensuite le contraire dans le « mot de la majorité » du dernier journal communal.

EST CE UN OUBLI ?

Des décisions choquantes concernant des baisses voire des suppressions  de subventions à certains organismes caritatifs (restos du cœur, secours populaire, foyer du collège Langevin par exemple) alors que d’autres dépenses sont votées pour soutenir des initiatives privées. Tout cela heurte les choix en faveur de la réduction des inégalités, valeurs auxquelles les socialistes tiennent.

L’un des derniers événements fut l’autorisation d’équiper le policier municipal d’une arme. Cette démarche qui interroge, qui n’a fait l’objet d’aucun débat, ne peut émaner que de la mairie. Nous demandons à ce que soit clairement affiché le rôle et les missions de proximité de notre policier municipal.

Nous socialistes nous assumons nos positions critiques envers cette municipalité aux intentions politiquement très surprenantes et nous nous tenons disponibles auprès de nos concitoyens à travers nos élus et nos membres sur le terrain ou sur internet. 

Section socialiste d’Inzinzac-Lochrist  – inzinzaclochrist.parti-socialiste.fr