La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist
La section socialiste d'Inzinzac-Lochrist

Liberté, liberté chérie…..

Contribution de Gilles Le Béchennec

Il n’est rien de dire que notre Président est un autocrate avéré dont la politique repose essentiellement sur la radicalité des réformes tous azimuts et sur un populisme outrancier. Cela ne relèverait, à la limite, que de l’anecdote dans notre cher pays si ce dirigisme permanent ne remettait de plus en plus en cause l’essence de nos libertés individuelles fondamentales.

Depuis son arrivée au Ministère de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de réduire le rôle de la police à des mesures coercitives fortes pour ne pas dire musclées qui si elles peuvent se comprendre dans le cadre de certaines situations exceptionnelles sont totalement inadmissibles pour la très grande majorité de nos concitoyens(arrestations arbitraires, outrances verbales, dérapages physiques, gardes à vue injustifiées,…).

L’impression générale qui se dégage est que l’action de nos policiers n’est plus le service et la sécurité au profit du citoyen comme il sied à toute police mais la servitude à des règles édictées par le président dont la sanction est le maître mot et les lignes conductrices édictées par le pouvoir exécutif axées sur les résultats chiffrés et les quota.

Un fossé se creuse entre notre police et nos concitoyens et il est à craindre qu’une perte de confiance, voire une certaine peur ne s’installe. Cela est plus que préoccupant à la fois pour la plupart des policiers en tant qu’individus et les citoyens.Notre police est à notre service et son comportement doit être le reflet d’une société vers laquelle on doit tendre: respect en toutes circonstances de la personne humaine.

Ce qui est souligné et perçu pour la police vaut bien sûr pour la justice pour ne se confiner qu’à ces deux domaines.
En outre le rattachement de la gendarmerie au Ministère de l’Intérieur, même s’il n’est pas politiquement correct de parler de fusion est une menace grave pour notre démocratie puisqu’une seule et même autorité commandera à toutes les forces de police de notre pays.
L’urgence est très actuelle et la vigilance doit être accrue.

Commentaire